La cohérence est essentielle pour maintenir l'intérêt de notre public.
Contributeurs :
Mélanie Hewawasan

La planification est un élément fondamental de toute tâche marketing, encore plus dans le marketing de contenu, car la cohérence est essentielle pour maintenir l'intérêt de notre public.

La création d'un calendrier éditorial est essentielle pour une bonne planification et c'est ce que je vous apporte aujourd'hui, quelques conseils pour vous permettre de créer un calendrier éditorial qui soit pratique et utile et qui vous aidera à faire de votre stratégie de contenu marketing 

Allez, 3,2,1 let’s go!


Qu'est-ce qu'un calendrier éditorial ?

Le calendrier éditorial, également connu sous le nom de calendrier de contenu, est un document qui répertorie ce que vous allez publier, où il sera publié, quand il sera publié et qui sera responsable de sa publication.

Grâce à ces informations, votre stratégie de contenu sera bien planifiée et vous permettra de publier de manière cohérente et à une fréquence adaptée aux besoins de votre public.

Avec le calendrier éditorial, vous pourrez organiser toutes vos publications en fonction des dates importantes pour votre secteur, et il vous sera également très utile pour atteindre les objectifs de votre site web grâce aux contenus que vous publiez.

Vous pouvez créer un calendrier éditorial pour vos publications sur le site web et un autre pour vos publications sur les médias sociaux, afin de ne rien manquer et d'avoir toutes vos publications organisées.

Comment créer un calendrier éditorial ?

Je vous recommande de suivre ces étapes pour créer votre calendrier éditorial. Ainsi, vous ne serez pas surchargé de tâches, et le processus de publication sera beaucoup plus facile.

1. Déterminez vos objectifs

Pour toute stratégie marketing, la première étape consiste à déterminer les objectifs et la création de votre calendrier éditorial ne pourrait être différente.

Il ne sert à rien de créer du contenu sans objectif précis, ce n'est pas comme ça que fonctionne le marketing de contenu, donc avant de commencer, vous devez être clair sur ce que vous voulez atteindre avec ces publications.

Parallèlement à vos objectifs, vous devez déterminer correctement votre persona, afin que vos buts soient plus faciles à atteindre et que vos résultats soient meilleurs.


2. Faire une analyse annuelle

Pour créer un calendrier éditorial, maintenant que vous êtes clair sur votre objectif, vous devez faire une analyse annuelle.

Dans cette analyse, vous devez considérer les thèmes importants pour chaque mois de l'année sans négliger les dates significatives pour votre secteur et les dates commémoratives. De cette façon, vous disposerez toujours d'un contenu actualisé sur les sujets importants pour votre public, ce qui vous aidera à créer un engagement plus fort avec lui.

Lorsque vous effectuez votre analyse annuelle, il n'est pas nécessaire de faire un planning très détaillé, il peut être superficiel, juste pour ne pas oublier les publications importantes pour chaque mois de l'année. Vous indiquerez les détails lorsque vous établirez votre plan mensuel.

3. Établissez un plan mensuel

C'est la partie qui prendra le plus de temps, mais si elle est bien faite, les résultats seront excellents.

À ce stade, vous devez envisager les publications que vous ferez au cours du mois. Il n'y a pas de nombre spécifique de publications mensuelles à faire, cela dépend de votre objectif, de votre budget (en temps ou en argent) et de votre public.

Lors de cette planification, vous devez vous rappeler que la cohérence est fondamentale. C'est pourquoi il est inutile de publier 10 articles la première semaine, et ne rien publier le reste du mois. Il est préférable de ne publier que 2 articles par semaine, mais de façon régulière.

Avant de déterminer les jours où vous publierez, faites une analyse des jours où votre blog a le plus de trafic. Ainsi, votre contenu sera davantage vu et vous sensibiliserez votre public pour qu'il continue à revenir sur votre blog.

Une fois que vous avez déterminé le nombre d'articles pour votre blog, vous devez définir les détails de chacun de vos articles pour le mois. Pour trouver les sujets que vous publierez, vous devez consulter l'analyse annuelle, afin de pouvoir vous adapter aux sujets que vous avez déterminés.

Voici un post qui peut vous aider à trouver des sujets pour vos autres articles.

Une fois que vous avez choisi les sujets du mois, vous devez tenir compte des informations suivantes pour chacun des articles :


  • Date à laquelle il doit être publié.
  • Mot clé.
  • Titre.
  • Auteur.
  • Objectif spécifique de la publication.
  • Taille.
  • Plate-forme.
  • Et tout commentaire que vous jugez important à propos de l'article.

4. Établissez un calendrier bimensuel ou hebdomadaire

Tous les quinze jours ou toutes les semaines, vous créerez les articles qui seront publiés en fonction de votre calendrier mensuel. Je vous recommande de faire un stock d'articles, ainsi en cas d'imprévu, vous n'aurez pas à modifier votre calendrier éditorial déjà défini, rappelez-vous ce que je vous ai dit sur la constance.

Une bonne solution consiste à programmer vos publications, afin de pouvoir tout faire à l’avance. ( N’hésitez pas à aller voir notre vidéo Youtube à ce sujet) ;)

Ces recommandations concernent les publications faites sur un blog, mais elles peuvent facilement être adaptées aux publications faites sur les réseaux sociaux.


Comment adapter le calendrier éditorial aux réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux sont beaucoup plus dynamiques qu'un blog, on ne peut donc pas faire la même quantité de publications dans un réseau social que dans un blog.

Comme les réseaux sociaux exigent du dynamisme, ces publications sont plus courtes et plus visuelles, alors abusez des images et des vidéos, mais toujours avec un texte pour contextualiser l'image, ainsi vos résultats seront meilleurs.

Créez aussi votre calendrier éditorial pour les réseaux sociaux, faites d'abord votre planning annuel. Dans le planning mensuel, il n'est pas nécessaire d'être aussi détaillé sur le sujet, la date de publication, l'auteur et la plateforme suffisent. Ensuite, lorsqu'il s'agit de la planification mensuelle ou bimensuelle, vous pouvez programmer directement les publications, ce qui vous permet de gagner du temps et de maintenir une excellente cohérence.

Observez les moments où vous avez plus d'audience sur les réseaux sociaux pour programmer vos publications, mais faites de temps en temps quelques tests, afin d'optimiser vos résultats.


Une dernière recommandation est d'être flexible. Surveillez constamment les résultats de vos publications et si vous remarquez que quelque chose ne se passe pas comme prévu, apportez un changement. C'est l'un des avantages du marketing numérique, nous pouvons toujours modifier quelque chose pour améliorer les résultats.

On espère que cet article vous a plu ! 


N’hésitez pas à nous le dire ;) A très vite sur Instagram !


N'oubliez pas que la route sera difficile, mais que les récompenses seront grandes.
Contributeurs :
Mélanie Hewawasan

Nous sommes déjà en 2021 et de nombreuses personnes se demandent encore si c'est le bon moment pour créer une entreprise. Si vous êtes l'une d'entre elles et que vous cherchez des idées de business qui peuvent être rentables dans une année aussi différente, restez et lisez cet article.

Vous vous êtes probablement demandé à plusieurs reprises si c'était le meilleur moment pour créer une entreprise, car nous sommes dans une situation particulière et créer une entreprise pourrait être considéré comme une grosse erreur. La réalité est que le moment idéal ne viendra pas si vous n'essayez pas.

De nombreuses entreprises locales ont démontré que l'innovation et l'adaptation aux nouvelles technologies les ont aidées à progresser en 2020. En suivant leur exemple, vous verrez que créer une entreprise qui opte pour ces nouvelles formes d'activité peut s'avérer plus efficace que vous ne le pensez.

C'est pourquoi voici 8 idées d'entreprises à lancer cette année, dont certaines ne nécessitent même pas un gros investissement pour démarrer !

1. formation en ligne

L'aspect le plus intéressant de cette activité est qu'il importe peu que vous soyez un indépendant, un salarié ou un entrepreneur. En tirant parti de vos connaissances et compétences dans un domaine particulier, vous pouvez suivre des formations en ligne telles que des webinaires, des cours, des ateliers ou des classes numériques. De nos jours, il existe de nombreuses plateformes qui offrent cet espace afin que les gens puissent apprendre de vous, positionner votre marque et vous pouvez également avoir une offre de valeur importante. Cela pourrait-il être la clé du succès de votre prochaine entreprise ?

2. forme physique et vie saine

La culture du fitness et les modes de vie sains sont des thèmes en plein essor ces dernières années, et l'année 2021 ne fera pas exception à la règle, c'est pourquoi crée une entreprise liée à ce thème peut être très rentable.

Vous pouvez vous engager dans un large éventail d'activités dans ce domaine, comme les entraîneurs personnels, la nutrition consciente pour les personnes qui veulent améliorer leur santé physique, la vente de produits de fitness, tels que des suppléments ou des vêtements de sport, et même des produits pour faire de l'exercice à la maison.

3. Cybersécurité

C'était déjà une question très importante avant la pandémie, mais avec la quantité de travail à distance que nous avons en 2021, c'est devenu une priorité car il y a eu une augmentation considérable du nombre de cyber-attaques sur les entreprises.

Créé une entreprise qui fonctionne comme un fournisseur de cybersécurité peut être une activité rentable cette année, les entreprises ont besoin de diagnostics appropriés, d'installations de lignes VPN, d'anti-virus et de pare-feu pour protéger leurs données. La maintenance, la sauvegarde régulière des données et la documentation confidentielle doivent également être protégées.

4. Une nouvelle forme de tourisme

Le tourisme est l'une des questions les plus compliquées en 2021 en raison de l'urgence sanitaire que nous connaissons. Les gens ne veulent plus prendre le risque de réserver un hôtel, les points de vente sont devenus plus petits et plus sélectifs.

Si vous avez une propriété dans un endroit agréable où les gens peuvent se rendre pour un week-end, cela peut être une activité extrêmement rentable.

5. Commerce électronique

Le commerce électronique est un type de commerce qui s'est développé, mais qui a explosé en 2020.

Cette tendance offre une excellente occasion d'entreprendre quelque chose de rentable. Ce type de vente suggère un investissement moindre, car vous n'avez pas besoin de payer pour des locaux physiques ou du personnel de vente. Avec la pandémie, les gens ont découvert que faire des achats en ligne et avoir une grande variété de produits en un seul endroit est en un seul clic.

Attrayant, n'est-ce pas ?


6. Impression 3D

L'impression 3D devrait continuer à se développer en 2021 et au-delà. L'utilisation de cette technologie permet de produire des objets tels que des valves respiratoires, des masques de protection, des prothèses et bien d'autres outils à des prix plus abordables.

L'aide que cette technologie a apportée au monde est infinie, alors si vous envisagez de créer une entreprise, vous devriez peut-être envisager cette option dans vos idées.

7. Dynamisez vos réseaux sociaux

Les médias sociaux peuvent être une arme puissante en 2021. Ce n'est pas une nouvelle que les influenceurs et les entreprises locales les ont utilisés pour stimuler leurs marques, il y a donc certainement un espace fertile ici pour vous.

Réfléchissez à une stratégie, choisissez un sujet et un public que vous voulez atteindre et construisez votre image et votre marque à partir de là. Qu'il s'agisse simplement de votre image ou que vous souhaitiez vendre des produits, les réseaux sociaux peuvent être votre meilleur allié pour générer des revenus sans investir autant d'argent.

8. Segment de l'habillement

L'entrepreneuriat dans cette branche est une option lucrative, car il existe plusieurs possibilités pour des publics diversifiés. En plus des investissements relativement faibles, il y a une grande acceptation sur le marché et avec un retour financier immédiat.

Néanmoins, la direction et l'organisation sont fondamentales. Pour ce faire, définissez :


  • Style vestimentaire : basique, mode soirée, fitness, mode grossesse, grande taille, sport, durable, mode plage, sous-vêtements, enfants, jeunes, hommes et femmes sont quelques options.


  • Public cible : analyser et définir qui sont les personnes qui achètent ou pourraient acheter votre produit, leurs attentes, ce qu'elles considèrent comme un bon achat, effectuer des recherches et apprendre à connaître le marché de consommation. Ainsi, il est possible de comprendre les clients et d'élaborer des stratégies axées sur eux.


  • Bons fournisseurs : choisissez ceux qui présentent un bon rapport coût-bénéfice. Considérez la qualité des produits, la réputation du fournisseur, le prix et la régularité, par exemple.


  • Vitrine de produits : qu'il s'agisse d'un magasin physique ou virtuel, la vitrine est une attraction pour les clients. Disposer d'articles disponibles, d'un service clientèle qualifié, de photos, de descriptions et d'informations détaillées sur les produits.


  • Plan d'affaires : dessinez un plan détaillé, avec les coûts, les prix, le fonds de roulement, les produits vendus et toutes les autres informations commerciales importantes. A partir de là, vous pouvez également adapter d'autres points en fonction de la dynamique du marché, des consommateurs et de vos concurrents, en plus de pouvoir faire une analyse régulière des résultats. 


  • Canal de vente : si les boutiques en ligne peuvent faciliter les ventes à l'échelle nationale, la boutique physique offre une expérience plus personnalisée au client.



J'espère que ces 8 idées de business pour l'entrepreneuriat en 2021 vous ont aidé non seulement à envisager de nouveaux domaines que vous n'avez peut-être pas explorés, mais aussi à vous donner envie de créer votre propre entreprise cette année malgré les conditions très particulières que nous connaissons.

N'oubliez pas que la route sera difficile, mais que les récompenses seront grandes.

Vous avez un projet, mais vous ne savez pas si vous allez y arriver ? Vous souhaitez en apprendre plus sur les qualités que doit avoir un entrepreneur ? Découvrons-en plus dans cet article !
Contributeurs :
Mélanie Hewawasan

La détermination: il ne faut jamais rien lâcher !

La qualité première que tout entrepreneur doit avoir si ce dernier souhaite réussir dans son activité est tout simplement la détermination. En effet, pour que votre projet puisse être mené à bien, il est primordial d’avoir cet état d’esprit. Ne rien lâcher est le seul moyen de réussir. Si vous abandonnez à la moindre difficulté, vous serez certains que votre projet ne pourra jamais voir le jour. Cette détermination passe également par le fait de ne jamais se chercher d’excuse: ce n’est pas parce que vous échouez que c’est une raison pour abandonner. Il faut se relever et se remettre à l’étrier: vous arriverez forcément à des choses concrètes, quelles que soient les difficultés rencontrées. 

La persévérance est considérée comme un véritable atout !

La deuxième qualité que nous pourrons citer est tout simplement la persévérance, étroitement liée à la détermination. En effet, comme évoqué dans la partie précédente, il est vraiment important de ne pas abandonner après un échec. Si vous faites preuve de détermination, mais que vous n’êtes pas persévérant, vous n’atteindrez pas vos objectifs, ce qui est dommage. Ainsi, comme vous devez certainement le comprendre, vous ne devez pas vous démoraliser au moindre incident. Dans la vie, vous serez parfaitement en mesure de perdre un client, ou encore de voir un salarié démissionner: tout ne sera donc pas parfait, bien au contraire !

Toujours avoir des rêves pour réussir !

Pour voir un projet se concrétiser, il est important d’avoir des rêves, et de tout mettre en oeuvre pour les réaliser ! Aussi, entourez-vous de personnes positives qui vous incitent et vous motivent à aller de l’avant. Si vous avez envie de réaliser quelque chose, il suffit simplement d’y croire. En fonction de vos ambitions et objectifs, vous serez certainement plus ou moins apte à les réaliser. Malgré tout, l’important est de mettre l’ensemble des actions nécessaires pour les atteindre. Bien évidemment, il vous sera possible de réorienter votre stratégie si nécessaire.

Être généreux, une qualité importante

Bien que cela puisse être compliqué pour de nombreuses personnes, il faut savoir faire part de ses idées, y compris à ses concurrents. Après tout, il faut les voir d’abord comme des partenaires plutôt que des concurrents dans un premier temps. Notons également que la générosité peut être une qualité payante dans l’entrepreneuriat puisque ces derniers pourront vous aider avec des compétences ou connaissances que vous n’avez pas. Bien évidemment, c’est un pari risqué, mais il ne faut jamais être seul lorsque l’on devient entrepreneur. 

Être passionné pour savoir dans quelle direction se tourner !

Nous ne le dirons jamais assez, mais une personne passionnée est une personne qui arrivera à ses fins. En effet, comme vous devez certainement vous en douter, la passion est quelque chose de profondément entraînant et motivant. Si vous êtes passionné par votre activité, vous pourrez être plus facilement déterminé, et par conséquent persévérant. Si vous n’avez aucun supérieur au-dessus de vous, ce sera à vous de vous organiser, savoir quand travailler et comment atteindre vos objectifs, et c’est là que la passion entrera en jeu ! 

Toujours faire preuve de créativité pour être un bon entrepreneur !

Lorsqu’on se lance dans une activité d’entrepreneur, il est important de faire preuve de créativité. En effet, comme vous devez certainement vous en douter, plus vous êtes créatif, plus vous aurez de chances d’améliorer votre visibilité ou encore d’atteindre vos objectifs. De plus, il faut également savoir sortir du lot dans le but d’attirer de nouvelles personnes. 

Être organisé et savoir tout planifier en avance ! 

Lorsque l’on devient entrepreneur, il n’est possible de compter que sur soi-même. En effet, vous devez être organisé en sachant planifier vos taches en avance. Pourquoi ? Tout simplement parce que cela vous permettra d’avancer plus vite et d’atteindre vos objectifs plus facilement. D’ailleurs, n’hésitez pas à vous en fixer aussi bien pour une journée que pour une semaine, voire même pour un mois !

Faire preuve de rigueur si vous souhaitez réussir !

L’une des qualités les plus importantes à prendre en compte est tout simplement la rigueur. Se fixer des objectifs est une bonne chose, mais il faut tout de même être rigoureux pour pouvoir les atteindre de manière rapide et efficace. Vous devez donc faire preuve de discipline et vous tenir au plan que vous allez élaborer, car c’est de cette manière que vous pourrez facilement vous en sortir. 

Être un pro du contact pour avoir du succès !

Si vous avez envie que votre entreprise ait du succès, le meilleur moyen est d’être un véritable pro du contact ! N’hésitez pas à faire de nombreuses prises de contact pour obtenir un maximum de clients. Ainsi, vous serez certains d’atteindre les sommets en un rien de temps, même si ce processus peut s’avérer long au démarrage.

Être intègre : une qualité qui peut servir dans la vie de tous les jours

La dernière qualité que nous pourrions citer au sein de cet article est tout simplement l’intégrité, surtout lors de difficultés rencontrées.

Comme vous pouvez le constater, il faut avoir de nombreuses qualités pour réussir dans l’entrepreneuriat. Bien évidemment, certaines sont peut-être innées, mais d’autres peuvent bien évidemment s’apprendre ! Alors, n’hésitez pas à faire le point pour savoir quels types de qualités vous manque pour devenir un serial entrepreneur !

On espère que cet article vous a plu et servi, n'hésitez pas à le partager autour de vous à qui en aurait besoin !

L'équipe Mel's Talk

Contributeurs :
Mélanie Hewawasan

Instagram : 10 astuces pour réussir ses vidéos


Pour devancer la concurrence sur les réseaux sociaux, il est important de travailler non seulement sur la qualité du contenu, mais aussi sur son format. Les vidéos sont l'un des types de contenu les plus populaires, ils sont un bon moyen d'attirer l'attention du public et de fournir des informations sous une forme pratique. Dans la plupart des cas, les utilisateurs trouvent plus utile et plus intéressant de regarder une vidéo que de lire un texte, et il est beaucoup plus facile de tourner une vidéo. Par exemple, il est plus facile de montrer comment vous traitez les photos avec Photoshop, que d'écrire un guide complet.

Dans cet article, vous trouverez des astuces efficaces pour la création de vidéos Instagram et des idées originales de vidéos. Utilisez-les pour rendre votre compte plus populaire !


Mettez toujours une bannière pour votre vidéo


Dans un monde débordant de contenus et où la concurrence pour l'attention des utilisateurs est intense, il peut être assez difficile d'inciter les abonnés à regarder vos vidéos (surtout les plus longues). Une façon d'améliorer vos chances est de concevoir une belle bannière.

Si votre vidéo n'a pas une bannière attrayante, tout le travail que vous avez fourni pour réaliser votre vidéo sera perdu !

Lorsque vous choisissez une bannière, essayez de faire en sorte qu'elle transmette le message global de votre vidéo.


Concentrez-vous sur les premières secondes de votre vidéo


Au vu du nombre de contenu qu'un utilisateur consomme quotidiennement sur Instagram, il est important de créer des vidéos qui attirent l'attention dans les 3 à 5 premières secondes.

En vous concentrant sur les premières secondes et en les rendant engageantes, vous êtes sûr d'obtenir une meilleure portée et un meilleur taux d'engagement pour votre vidéo.


Ne vous fiez pas au son


Les vidéos sur Instagram se lancent automatiquement dans le fil d'actualité, mais le son n'est pas automatiquement activé. Les utilisateurs doivent cliquer sur la vidéo pour entendre le son.

Puisque vous essayez d'attirer l'attention des utilisateurs dès les premières secondes, il est important de garder à l'esprit que vos vidéos doivent être clairement comprises, même sans le son !

L'ajout de sous-titres est un excellent moyen de s'assurer que les utilisateurs sont intéressés, même s'ils ne peuvent pas regarder avec le son.


Déterminer la longueur de la vidéo qui convient à votre public


Les vidéos de votre flux Instagram peuvent durer jusqu’à 60 secondes, mais cela ne signifie pas qu'elles doivent être aussi longues. Comme tous les réseaux sociaux, Instagram a du mal à garder votre public engagé plus longtemps.

Essayez d'expérimenter différentes longueurs de vidéos pour trouver le juste milieu qui convient le mieux à votre public. Si vous remarquez que les vidéos de moins de 30 secondes rencontrent plus d'échos auprès de votre public, concentrez-vous sur la création de contenus vidéo plus courts. Si les vidéos plus longues suscitent une réaction, créez des vidéos plus longues. Vous pouvez même créer une vidéo de plus de 60 secondes, la découper en tranches et la publier sous forme de carrousel, et si votre public est intéressé, il le terminera.


Mettez un appel à l'action dans votre vidéo


Pour vous assurer que votre marque tire le meilleur parti de chaque clic, veillez à inclure une incitation à l'action dans votre vidéo. La plupart des gens mettent un appel à l'action dans les commentaires, mais il est en fait plus efficace de l'ajouter à la vidéo.


Voici quelques options que vous pouvez essayer :


  • Pour découvrir rapidement les nouvelles vidéos, abonnez-vous à @ ...
  • En savoir plus sur www...
  • Allez sur www...
  • Bénéficiez d'une remise de 20% en utilisant le code...
  • Utilisez # ... tags pour gagner !
  • N'oubliez pas de laisser votre commentaire ci-dessous !


Évoquer une émotion avec votre vidéo


Essayez de vous mettre en phase avec le public cible sur la même longueur d'onde. De cette façon, vous augmenterez inconsciemment la fidélité des utilisateurs envers vous ou votre marque.


Comment créer une vidéo émotionnelle :


  • Réfléchissez bien à l'idée et au message de la vidéo ;
  • Montrez un moment touchant ou, au contraire, douloureux pour le public cible ;
  • Choisissez une musique appropriée et un fond agréable ;
  • Une personne dans le cadre doit transmettre des émotions par les expressions faciales, l'intonation et les gestes.


Veillez à ce que tous ces aspects soient en harmonie les uns avec les autres.


Racontez des histoires


Créez du contenu qui donne à vos abonnés l'impression d'être avec vous en ce moment. Vos voyages, vos réactions à des moments amusants et même vos entraînements matinaux sont la raison pour laquelle les gens vous suivront et laisseront des commentaires et des réactions.


Analysez les statistiques pour obtenir de meilleurs résultats


Il est important de savoir à quel contenu votre public réagit le plus. 

Par exemple, si vous remarquez que le Reach (engagement du post) diminue lorsque vous partagez des vidéos longues, vous devriez envisager de créer des vidéos plus courtes. Une analyse des statistiques peut y contribuer. Bien sûr, la fonctionnalité de statistiques propre à Instagram est sévèrement limitée, mais vous pouvez utiliser des services tiers (fonctionnant nécessairement sur l'API officielle).


Publiez vos Story dans l'ordre


Dans les stories Instagram, vous ne pouvez pas publier de vidéos de plus de 15 secondes. En revanche, vous pouvez mettre plusieurs vidéos à la fois tout en maintenant une séquence narrative claire.

Par exemple, si vous partagez une série de vidéos sur l'un de vos produits, vous pouvez créer 4 à 5 vidéos contenant des informations intéressantes et engageantes. Cela convaincra les utilisateurs de continuer à regarder vos stories jusqu'à la fin pour en savoir plus.

Même si vous ne vendez pas de produits, diviser un sujet complexe en plusieurs stories est un bon moyen de retenir les téléspectateurs, et d'augmenter l'engagement.



Utilisez des Gifs, des autocollants, des hashtags et plus encore


Une autre façon de garder votre public plus longtemps est de recourir aux GIFs, aux autocollants, aux textes et aux autres fonctionnalités que vous offre Instagram.

Ce qui est génial avec les GIFs et les autocollants, c'est qu'ils peuvent être utilisés à toutes sortes de fins. Par exemple, de nombreuses entreprises utilisent un autocollant de sous-titres pour retranscrire automatiquement l'audio de leurs vidéos.

Si vous voulez que vos abonnés regardent votre vidéo jusqu'à la fin, vous pouvez ajouter un autocollant interactif tel que des autocollants de sondage ou de question. Ces éléments permettront de retenir les utilisateurs et de les inciter à regarder toutes vos vidéos jusqu'à la fin.

“The biggest things happen unexpectedly”
Contributeurs :
Mélanie Hewawasan
Mélanie fondatrice de Mel’s Talk et Paul Dao , co-fondateur de Planifique

Cet article vise à vous partager notre rencontre et notre expérience de collaboration avec notre tout premier client international basé à Genève.

Mel’s Talk et fier d’avoir collaborer avec l’entreprise Planifique, co-fondée par trois entrepreneurs passionnés: Paul Dao, Cédric Teppati et Nicolas Chalochet. Dans le cadre de cette collaboration nous avons réalisé une vidéo de témoignage client afin de mettre en lumière les magnifiques clients de Planifique au travers de la vidéo! ( Voir la vidéo sur leur site)

Mais comment avez vous trouvé un client à l’étranger?

Voilà une question que l’on nous pose souvent. Et bien la réponse là voici: sur LINKEDIN! Et oui aujourd’hui on sait à quel point Linkedin est créateur d’opportunité business lorsqu’on sait bien tirer parti de ce réseaux.

Chez Mel’s Talk, nous alimentons régulièrement notre page Linkedin Business ainsi que les comptes personnels des équipes et surtout le mien: Mélanie Hewawasan. Nous postons des extraits de nos épisodes, des photos de nos tournages, des vidéos réalisées pour nos clients…etc! Bref, du contenu de qualité qui a pour objectif de faire parler de nous et de montrer notre savoir faire.

Un jour lorsque je parcourais mes messages privés Linkedin, je tombe sur un message d’un certain Paul Dao qui serait intéressé par nos services. Lorsqu’un nouveau prospect prend contact avec nous la première chose que je fais est d’aller chercher son entreprise sur GOOGLE et d’en savoir plus ce qu’il fait.

( On connait bien les prospects pas très sérieux.. aha) Il faut aller vérifier l’entreprise si elle possède un site web, vérifier son activité..etc. Il faut prendre le temps de le faire avant de répondre au prospect. Voici d’ailleurs une capture d’écran du message envoyé par Paul:

Voilà qui est direct, clair et précis! J’étais vraiment très heureuse d’en savoir plus sur la société et de trouver un terrain d’entente afin de collaborer avec Paul. La première étape était le rendez-vous téléphonique. Paul m’a envoyé son lien Calendly afin que je puisse prendre contact avec lui.

Je me souviens très bien qu’au moment du call j’étais un peu stressé. Je voulais faire bonne impression, montrer qu’on est une jeune entreprise dynamique et très sérieuse à la fois …bref je pense que le stress montait et j’essayais de me rassurer du mieux que je pouvais!

Finalement plus de peur que de mal ! Le call s’est super bien passé! Paul avait l’air hyper intéressé de travailler avec nous et j’avais l’impression que c’était déjà un GO ! Après avoir raccroché j’étais vraiment très contente! Le feeling s’est super bien passé. Petite anecdote, à ce moment là j’étais dans un café et je m’auto félicitait toute seule, faut célébrer chaque victoire 🍾🍾🍾

Après l’envoi de quelques devis, de plusieurs autres calls..etc nous avons enfin trouvé un accord de collaboration et décidé de démarrer avec le tournage d’une vidéo de témoignage client. L’objectif pour Planifique était de mettre en valeur ses clients au travers d’une vidéo où ils parleraient de leur collaboration avec l’entreprise, de ses avantages..etc! Une vraie valeur ajoutée pour toutes entreprises qui se développent et veut partager leur plus-value avec les autres.

LE JOUR J le tournage s’est super bien passé, hyper fluide, vraiment au top! J’étais d’ailleurs très surprise ( dans le bon sens bien sur)! Nous étions avec Sacha, notre réalisateur et Eva la chef monteuse! Retrouvez d’ailleurs notre dernier VLOG qui résume cette belle collaboration.

Tout ça pour vous dire que Paul a réellement fait un pari gagnant et qu’il nous a fait confiance très facilement! D’autres entreprises auraient peut-être fait différemment mais il a décidé de suive son intuition. Aujourd’hui nous sommes fiers de compter Planifique dans nos clients et nous avons hâte de collaborer à nouveau ensemble!

Mon conseil est d’oser! Oser travailler avec de nouvelles entreprises, des entreprises souvent jeunes mais driver par une passion, une vision et de l’ambition! Faites confiance un maximum. Nous vivons dans une société où souvent la méfiance est le premier sentiment que l’on a face à une société ou une personne que l’on ne connait pas. Mais dès fois, il faut se jeter dans le bain et juste vivre cette expérience! Vous vous ferez votre propre opinion des choses.

Merci encore Paul pour ta confiance!

Croyez en vous!

A très vite, L’équipe Mel’s Talk

Contributeurs :
Mélanie Hewawasan

Les trois meilleurs outils pour bien démarrer votre business

Entre la partie administrative, la comptabilité, les relations clients, la communication, et autres domaines de gestion d’entreprise, il est très facile de se sentir dépassé et de ne plus pouvoir gérer correctement. C’est pourquoi, de nombreux logiciels ont été conçu afin de faciliter la maîtrise de votre activité et vous aider a rendre certaines tâches plus fluides. Mais comment s’y retrouver parmi tous ces choix possibles, notamment quand on vient tout juste de lancer sa propre activité ?

Cette semaine, dans les Tips de Mel’s Talk, c’est Florent de Lécluse, co-fondateur de Zetoolbox, startup qui aide les entreprises à trouver les meilleurs outils numériques, qui nous livre les 3 outils nécessaires pour bien débuter son activité.

En premier, Notion.so: outil de gestion de projet collaboratif qui rassemble en un logiciel de nombreuses fonctionnalités présentes dans différents logiciels du quotidien. Par exemple, au lieu d’avoir une application pour le traitement de texte, une autre pour faire sa to do list, pour gérer son agenda, ou encore pour réaliser ses feuilles de calculs ou bases de données, Notion.so vous permets de tout regrouper au même endroit, en une seule application. Adieu les multitudes d’applications favorisant la perte de tête, vous pourrez rassembler toutes vos données dans un seul endroit et apporter plus de clarté dans votre organisation, ainsi que dans celle de votre équipe.

En deuxième, Milanote, un outil de mindmapping permettant d’extraire toutes ses idées sur une page blanche de manière créative et logique pour faciliter la mémorisation. Vous pouvez diffuser du textes, des images, des liens et des vidéos pour créer des liens logiques entre ces différents éléments. Vous pourrez ainsi y voir plus clair dans l’organisation de votre projet.

Enfin, Webflow, outil qui vous permet de créer vos propre sites Internet sans connaissances particulières en codage. Il vous offre une plus grande liberté de créativité, d’agencement de vos pages, que d’autres sites plus renommés tels que WordPress ou Wix, plus compliqués d’utilisation.

Vous avez maintenant à votre disposition les armes nécessaires pour développer sereinement votre activité. Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’épisode sur notre chaîne YouTube Mel’s Talk, avec en prime un bonus ! N’hésitez pas à partager en commentaires vos outils préférés!

A bientôt !

L’équipe Mel’s Talk


Contributeurs :
Mélanie Hewawasan

6 conseils pour réussir par Jean Moreau, co-fondateur de Phenix

Vous aussi, vous souhaitez vous lancer dans la création d’une start-up ? Afin de vous aider à atteindre votre objectif, on vous a préparé quelques conseils qu’on a recueilli auprès de Jean Moreau, co-fondateur de Phenix.

1. Aimer le travail

Premièrement, il faut savoir être quelqu’un de travailleur, de sérieux, qui poursuit ses objectifs malgré les obstacles. Dans une telle aventure, nombreux sont les inconvénients rencontrés, mais avec détermination, volonté et travail, il faut savoir les affronter afin de pouvoir atteindre ses rêves.

2. Qui est malin ne tombe pas dans le ravin

Deuxièmement, une qualité présente chez Jean Moreau, est la malice. Il faut savoir analyser ses opportunités et ne pas hésiter à les saisir lorsqu’on en a l’occasion. Il faut être aussi bien malin dans sa vie professionnelle que dans sa vie personnelle, avec les rencontres qu’on fait et les choix qu’on doit effectuer. D’ailleurs, en parlant de choix, un autre conseil est d’être prêt à la prise de risques. Que cela signifie t-il?

Rien que le fait d’entreprendre est déjà un risque. Il faut aimer le danger et être préparé à tout les imprévus car cela nous permet de mieux rebondir. De plus, de nombreuses erreurs peuvent se profiler et sont inévitables lors de la création d’une start-up ou d’une entreprise. Il faut savoir en prendre conscience. Tout d’abord, comme le mentionne Jean Moreau, il nécessite de savoir dire non. Notamment, lors du choix des associés, par exemple, si vous ne vous entendez pas ou n’avez pas les mêmes visions, il est parfois mieux de se séparer afin de ne pas mener à la perte du projet.

3. Qui es-tu ?

Il est donc important de faire attention à celui ou celle avec qui vous vous associez. En effet, tout est relié à votre image et à votre réputation. Cette dernière vous représente et définit qui vous êtes dans le monde de l’entrepreneuriat. On ne peut pas s’associer avec tout le monde, et c’est nécessaire d’y apporter une réelle attention, pour que vos idées et votre création coïncident et qu’une bonne ambiance règne. Une bonne coordination mène à un bon projet.

4. Trop dépensier ? Pas une bonne idée..

On peut continuer avec un conseil qui est davantage plus technique, puisqu’il témoigne du fait de porter un intérêt à votre capital. En général, vous commencez avec peu de capital, et il faut pouvoir compenser votre capital avec votre chiffre d’affaires. Il faut donc savoir être vigilant et responsable. « Ne pas dilapider un peu trop vite son capital », comme le cite Jean Moreau, c’est un des secrets pour pouvoir réussir. Puisqu’on veut votre réussite, on vous en donne encore quelques-uns…

5. Persévérer, c’est la clé de la réussite

Le suivant est de vouloir avoir un impact. Tout simplement, cela consiste du fait de ne pas laisser tomber à la moindre difficulté. Il faut savoir persévérer car, dans cette aventure, vous allez être mis à l’épreuve à de nombreuses reprises. Avant tout, il est nécessaire de savoir quand l’idée va marcher, et de pouvoir analyser et changer un petit élément qui fera que ça marchera. C’est par exemple le cas de Phenix, où ils ont réalisé que leur projet de départ ne marcherait pas et ont pris la décision de basculer et de changer une petite chose, menant à leur succès.

6. Ne va pas trop vite

Enfin, le dernier conseil qu’on puisse vous donner, c’est le fait d’être focus. Vous ne devez pas, dès le début, vous aventurer dans plusieurs secteurs. Afin que ça fonctionne, il faut d’abord mettre en place un socle solide avant de pouvoir se développer. Se concentrer sur un seul service, et dans un seul secteur et une fois que cet objectif est atteint et qu’il est assez robuste, c’est à partir de ce moment que vous pouvez vous diversifier.

Voilà, vous avez maintenant toutes les clés en main pour lancer votre projet, et pour le mener à bien. Allez, on ne vous embête pas davantage et on vous laisse avec cette citation :

« Pour réussir, votre désir de réussite doit être plus grand que votre peur de l’échec. » Bill Cosby

Et toi alors ? Quel est ton conseil préféré ? Dis nous tout dans les commentaires, on t’attend !

-La Team Mel’s Talk.

Contributeurs :
Alix Monchy

Rencontrez les entrepreneurs au-delà des frontières de la France et partager leurs parcours fait partie de nos ambitions chez Mel’s Talk.

Cette semaine on revient avec un nouvel entrepreneur.

Portrait de Jeff, fondateur de La Ruche Barber.

8FFCD17E-2E8E-41E1-B2D7-1D592863742A.JPG

1. Retour sur son enfance…

Né à Clichy la Garenne ( 92), Jean-Ferdinand Jerome , que l’on nomme “Jeff Santana ” pour les intimes a grandi en banlieue à Aubervilliers avec sa famille. Son enfance ne le prédestinait pas à devenir entrepreneur: il se passionne pour le foot, aime aider sa maman et travaille tous les weekends. Elève plutôt agité et perturbateur, il a du mal a trouver sa place dans le système scolaire et n’obtient pas son brevet. Il ne se voyait pas continuer les études après le bac car il ne savait même pas ce que c’était de réaliser des études supérieures.

“ Je fais un bac pro et j’arrête l’école, je ne me voyais pas faire des études”

Il poursuit tout de même sa scolarité jusqu’en terminale et obtient son baccalauréat professionnel avec mention. Il ne s’y attendait pas du tout et décide donc de croire en sa bonne étoile en postulant dans différents lycées afin d’intégrer un BTS. Malheureusement à chaque fois qu’il se rendait dans un établissement, tous les directeurs le rejetaient car il n’avait pas un bon dossier. Il ne désespère pas et reste déterminé à trouver un lycée qui l’accepte. Son discours était le même à chaque rendez-vous: “ Donnez moi une chance, donnez moi cette opportunité et je ferai de mon mieux pour ne pas vous décevoir”. Après une vingtaine de visites, il obtient un OUI du lycée Jean Renoir à Bondy. C’est une porte qui s’ouvre enfin pour Jeff. Il s’implique, s’investit et travaille avec acharnement pour obtenir ce BTS. A la fin du cursus, il intègre la prestigieuse école de commerce l’ESCP Europe via un parcours spécifique avec son lycée.

Plongé dans un milieu qu’il ne connaissait pas et dans une classe composée de futurs élites, Jeff a du faire preuve d’une grande capacité d’adaptation. Cependant, les matières imposées dans ce programme ne lui convenait pas et il n’a pas réussi à trouver sa place. Il a donc décidé de quitter l’ESCP pour postuler dans une autre école de commerce: l’ INSEEC. Le voilà partie pour une nouvelle aventure! Dans cette école, il trouve rapidement ses repères et se sent comme un poisson dans l’eau. Il devient même président de l’association humanitaire de l’école et apprend à gérer des projets avec des budgets importants. Ses qualités entrepreneuriales commencent à émerger. Il décide d’opter pour un Master Entrepreneuriat et Innovation sans vraiment savoir où cela le mènera.

2. Le premier projet entrepreneurial : Be Your Box

Quand on demande à Jeff s’il a toujours eu le goût d’entreprendre, il nous raconte ses souvenirs d’un voyage passé aux Etats-Unis à l’âge de 16 ans qui lui ouvra les yeux sur les possibilités que le monde lui offrait. Ce voyage fut un déclic.

“J’ai pris une grande claque”

De retour de ce premier voyage, Jeff se dit que “oui tout est possible”. En voyant la part grandissante de minorités représentées aux Etats-Unis et voir ces personnes assumer leur identités à réveillés quelque chose en lui. En parallèle de son master, il se lance dans l’aventure entrepreneuriale! Son premier projet? BE YOUR BOX : un concept de boxe lifestyle personnalisé qui permet de découvrir chaque mois des produits de différents univers.

EFB9C8B9-3054-40E9-803B-E700A98B6858.JPG

Ce concept de box a très bien marché à tel point que Jeff et ses associés ont été submergés par les commandes. Ils ont même réalisé un partenariat exclusif à l’époque avec la marque Victoria’s Secret qui a été une réussite.

“En 1h on avait vendu toutes les box”

Quelques années plus tard, ils décident de revendre l’entreprise à un groupe étranger. De cette première expérience, Jeff nous a surtout partagé l’importance de savoir déléguer et ne pas faire tout par soi-même. Avant de lancer un produit, il faut bien savoir le vendre et le marketing joue un rôle capital. “Tout est une question de marketing” comme l’a bien dit le fondateur.

Après cette première expérience entrepreneuriale réussie, Jeff continue en parallèle à apporter son soutien et son expertise dans le développement marketing de la chaine Foot Korner . C’est une expérience qui sera décisive pour lui et pour la suite de son parcours. Friand de nouvelles aventures, il sent que c’est le moment de partir à l’étranger et choisit comme destination le Canada. Il a toujours voulu entreprendre à l’étranger.

“ Dans la vie je veux deux choses: entreprendre et réussir à entreprendre à l’étranger”

Il n’a pas peur de sortir de sa zone de confort et se challenger. Il commence par travailler dans une agence digitale pour se familiariser avec l’écosystème et décide par la suite de se lancer dans le grand bain! Se lancer dans l’entrepreneuriat ça fait peur et encore plus quand on décide de le faire à l’étranger. Pourtant Jeff a réussi à surmonter les challenges qui se présentaient à lui et lancer son concept de Barber shop : La Ruche Barber, mais comment a- t-il réussi?

téléchargement (5).png



2. De la France au Canada…il n’y a qu’une seule étape vers la réussite: l’action

La première étape cruciale selon Jeff est de réussir à se créer un réseau. En arrivant dans un nouveau pays, on ne connaît personne et il faut savoir bien s’entourer. Jeff a réussi à ouvrir son premier barber shop à Montréal grâce à l’aide de Patrick qui lui a trouvé un local. Surtout il ne faut pas croire que c’est un Eldorado, les étapes pour créer son entreprise sont peut-être plus simples qu’en France mais cela reste difficile.

“Avant de dire que tu veux quitter ton pays , assures toi d’avoir une première expérience”

L’entrepreneuriat selon Jeff, c’est partout la même chose. Il faut respecter les étapes clés. Avant de quitter son pays, il faut mûrement réfléchir sur son choix et peser le pour et le contre. Certains pensent que l’on peut lancer un concept qui n’existe pas en France en arrivant au Canada mais c’est faux nous dit Jeff. A l’entendre, de nombreux français viendraient au Canada pour lancer des concepts de crêperies. Cependant ils échouent et sont contraints de rentrer chez eux. Selon lui, ils ne prennent pas assez le temps d’analyser le marché. Tout le monde n’a pas les mêmes habitudes de consommation et il faut bien étudier la demande. En parlant de demande, comment a-t-il eu l’idée de lancer un barber shop?

Cette idée lui est venue lorsque lui-même s’est rendu chez un coiffeur de Montréal pour se faire une coupe. Il n’a eu que des mauvaises expériences avec des coiffeurs: des longues heures d’attente, pas de wifi….bref une expérience clientèle proche de 0. Le concept de barber shop n’était pas aussi développé qu’en France et il s’est dit qu’il trouverait là une opportunité!

Pari gagné, Jeff a lancé son premier barber shop à Montréal et ce fut un succès immédiat. Avec La Ruche Barber, il apporte sa touche personnelle, sa touche à la française comme il le dit. Il faut vraiment vivre l’expérience pour la comprendre. Il chouchoute le client afin qu’il se sente comme chez lui. Il a la possibilité de se relaxer, de manger , de s’occuper bref…il nous fait vivre une expérience et on en oublierait même la raison de notre venue!

“ La ruche plus qu’un barber , un lieu de vie”
C5F07735-A93C-470B-A843-DA0E5CA656DF.JPG

Aujourd’hui Jeff a ouvert deux salons et va bientôt en ouvrir deux autres cette année. Sa vision à long terme et d’étendre le concept et de l’amener au-delà des frontières canadiennes et ouvrir un point de vente aux Etats-Unis et notamment à New-York. C’est un nouveau défi qu’il se lance!

Son conseil pour les futurs entrepreneurs?

“Rêver, ne vous fixez aucune limite mais travailler pour atteindre vos rêves, car il n’y a pas d’autres secrets”

Le parcours de Jeff nous montre qu’avec le travail, la discipline et le mental chacun peut réussir à réaliser ses rêves meme les plus fous. Son enfance ne le prédestinait pas à l’entrepreneuriat pourtant il savait au fond de lui de quoi il était capable!

On espère que vous avez apprécié cette interview! N’hésitez pas à prendre contact directement avec Jeff et le suivre sur sa page Instagram @jeff_santana et la @laruchebarber.

Et pour plus de contenus et d’interviews, n’oubliez pas de vous abonner à la chaine Youtube de Mel’s talk et nous suivre sur Instagram @melstalk!


Contributeurs :
Mélanie Hewawasan
Lounys Pautrel
Eva Tissier
Cynthia Himber
Sasha Stadfeld

Dans les coulisses de préparation d'un épisode de Mel's Talk

Eh oui, même si ça ne se voit pas sur les réseaux, tourner une vidéo ne prend pas seulement 20 minutes. Il y a beaucoup de travail qui se cache derrière chaque vidéo et on s’amuse aussi le tout en faisant des rencontres incroyables.

Alors, vous êtes prêts ? Vous voulez venir avec nous ? Alors, on y va !

1. L'organisation avant le tournage

Eh oui, ça commence déjà avant. Le principal outil est évidemment le mail. On va tout d’abord se mettre d’accord sur le lieu et l’heure du tournage. On peut décider de filmer directement dans les locaux de l’entrepreneur ou dans nos bureaux à Wework. Le plus important pour nous est d’éviter de faire perdre du temps à l’entrepreneur. Concernant la durée, nous allons prévoir assez large (généralement 1 heure) afin d’être certains d’avoir suffisamment de temps, surtout si des problèmes font surface.

2. L'arrivée de l'entrepreneur

A l’heure du rendez-vous, nous devons toutes être impérativement arrivées et éviter le retard, par manque de professionnalisme. Une fois arrivées au lieu déterminé, nous allons saluer l’entrepreneur et Mélanie effectue les présentations entre l’entrepreneur et l’équipe. C’est un petit moment d’échange où chacun en apprend un peu plus sur la profession et le rôle de l’autre. Puis, nous nous rendons à l’espace dédié au tournage en prêtant attention au lieu, qu’il soit agréable à regarder, et nous commençons à installer le matériel. Evidemment, sans oublier une petite boisson qui nous rafraîchit ou nous réchauffe.

Une fois l’installation terminée qui peut prendre du temps en fonction de la luminosité qui varie et surtout de l’angle de vue que doit bien prendre en compte Mélanie et l’entrepreneur, la vidéo peut alors commencer. Durant ce moment de tournage, l’équipe est derrière la caméra à faire attention à ce que tout se filme correctement. Attention, il peut arriver des moments où nous sommes obligées de recommencer à tourner, en raison de problèmes de batterie par exemple. Eh oui, malheureusement, tout n’est pas rose, et c’est pour cela qu’il est important de prévoir une durée de tournage assez large afin d’avoir le temps de régler et réparer ces problèmes.

Après que l’interview soit terminée, c’est le moment appareil photo !

h oui, c’est tout un cheminement.. On prend quelques clichés de Mélanie et l’entrepreneur, puis d’autres qui sont.. comment dire… plutôt amusantes ! Eh non, malheureusement, c’est pas pour nous moquer de Mélanie, ces photos ont un réel intérêt puisqu’elles servent lors des publications qu’on effectue sur nos réseaux, et surtout, pour le thumbnail qui accompagne la vidéo.

Et enfin, la dernière étape:

3. Le rangement

C’est le moment pour nous de tout remballer et tout ranger, passer nos derniers moments avec l’entrepreneur avant de nous envoler vers à un autre tournage . Ah et avant qu’on oublie, après le tournage, on effectue une petite mise au point au sein de l’équipe afin de convenir d’une date de sortie pour la vidéo, prévoir les publications autour de l’intervenant, et surtout, on échange tout simplement autour du moment qu’on a passé.

Oh et bien sûr, comment ne pas vous mentionner le petit bonus ? Dès le début du tournage, Mélanie convient avec l’entrepreneur d’un petit cadeau qu’on pourra vous offrir. Et oui, n’oubliez jamais que vous êtes notre priorité.

Il est important pour nous de vous prouver que malheureusement, tout ne se passe pas toujours comme prévu et que derrière chaque vidéo, il y a un véritable travail et une vraie organisation. Mais malgré les problèmes rencontrés, on passe tout de même un moment exceptionnel ensemble et c’est tout ce qui compte, n’est-ce pas ?

Et surtout, si vous souhaitez être réellement présent lors d’un tournage et nous observer à l’oeuvre, n’hésitez surtout pas à nous suivre sur nos réseaux, puisqu’on vous donne la possibilité de nous accompagner et de rencontrer et échanger avec l’intervenant.
Alors, séduits ? On vous attend maintenant !

Gros bisous de la part de toute l'équipe Mel's Talk

Gérer son temps, un vrai challenge de tous les entrepreneurs! Dans cet article, découvre comment
Contributeurs :
Mélanie Hewawasan
Lounys Pautrel

Les étapes clés pour mieux gérer son temps par Jean-Charles Kurdali

Être entrepreneur, c’est poursuivre ses rêves dans le but de les rendre réels. C’est se consacrer pleinement en prenant des risques pour apporter des solutions aux problèmes des autres et des améliorations dans la société. Mais comment y parvenir efficacement ? Être organisé pour gérer son temps et sa productivité ! Jean Charles Kurdali, ancien pro du poker, devenu aujourd’hui pro de l’entrepreneuriat, vous livre ses conseils dans le premier épisode des Tips de Mel’s Talk, le meilleur talk show pour entrepreneurs.

Quels sont ses 5 conseils ? On vous dévoile tout ça. Lisez jusqu’à la fin, une surprise vous attend.

#1 : Définir ses MIT : Most Important Tasks, ou tâches les plus importantes pour les intimes.


- Quand ? Le matin
- Combien ? 3
- Objectif ? les finaliser avant la fin de la journée

#2 : Travailler en batch :


- Faire un groupe de tâches en une seule fois, plutôt que de les réaliser une par une à des moments différents de la journée.
- Avantage ? Optimiser son temps, gagner en productivité

#3 : Être radical sur son emploi du temps :


- Respecter les plages horaires définies pour telle ou telle activité, ne pas se disperser.
- Avantage ? Avoir une concentration maximum sur chacune des tâches à faire.

#4 : “Hell yes or no” : je le veux vraiment ou non ?


- Technique de Derek Sivers qui permet de mesurer notre niveau de volonté à faire telle ou telle activité.
- Permet d’éviter tous les engagements que l’on fait sans réel enthousiasme.
- Comment ? si vous ne vous dites pas “OUI !! je veux le faire”, c’est un non. C’est assez radical comme technique mais cela vous permettra d’appréhender chaque jour comme une bonne journée.
- Une dérivée ? noter l’engagement sur une échelle de 10, sans compter le 7. A partir de 8 cela vaut le coup, entre 6 et moins non.

#5 : Gérer son temps avec la technique Pomodoro :


- Travailler intensément pendant 25 minutes, puis prendre une pause de 5 minutes. Le faire quatre fois, puis prendre une vraie pause de 20 minutes.
- Avantage ? renforce la productivité et l’efficacité pour un travail plus optimal.

Voilà, vous savez tout pour gérer au mieux votre activité à partir de maintenant ! N’hésitez pas vous aussi à venir partager vos conseils avec nous car si l’entrepreneuriat est souvent associé à une activité individuelle, c’est tous ensemble qu’on réussit ! Et pour la surprise comme promis, on vous offre 1h de coaching gratuite avec Jean-Charles Kurdali rendez-vous sur la page instagram de @melstalk.

A bientôt !

L’équipe Mel’s Talk


Contributeurs :
Mélanie Hewawasan

Découvrez les meilleurs endroits pour chiller et travailler en toute tranquillité!

On vous a demandé il y a quelques jours, quel était votre endroit préféré pour vous poser et travailler dans Paris. Les réponses ont été multiples et intéressantes, du coup, on s’est dit, pourquoi pas en faire un article.

Vous trouverez ici quelques adresses pour travailler hors de chez soi dans la capitale.

LA FELICITA :

Au sein de la Station F, ce food-hall ne passe pas inaperçu. La Félicita c’est 4500 m2, 5 cuisines, 3 bars, 1000 places assises, et pleins d’autres petites surprises. Mais ce qui nous intéresse le plus pour le coup, c’est sa petite bibliothèque située sur la mezzanine.
Le décor est à base de wagon de train, de WC plutôt… Innovants, de ballons géants, de végétation, de grandes étagères pleines de livres (…) tout ça dans une ambiance chill et décontracté.
On peut y travailler comme on peut y boire, manger, ou passer du temps entre amis ou en famille.

Fourchette de prix (€€) :

À partir de 1,70€

Notre petit tips, venez tôt le matin, il y a brioche à volonté. 😉

Comment s’y rendre ?

55 Boulevard Vincent-Auriol Paris, 75013, métro Chevaleret, Campo Formio ou Bibliothèque François Mitterand.

LE HOXTON :

Hoxton

C’est une de vos suggestions !
Le café-restaurant de l’hôtel Hoxton est apparemment un endroit où il fait bon travailler. Fauteuils confortables, décor qui fait frétiller les instagrameurs en herbe (ou expérimentés), du bon wifi et en plus c’est dans le coeur de Paris ! Que demander de plus ?

Fourchette de prix (€€€)

À partir de 3,50 €
Comment s’y rendre ?

30–32 rue du sentier, Paris, 75002, métro Bonne Nouvelle

CERWOOD :

Cerwood Coffee

À l’allure de petite cabane au fond des bois ce café a également une terrasse . L’ambiance chaleureuse et cosy te donnera envie d’y passer quelques heures.

Fourchette de prix :

À partir de 2€

Comment s’y rendre ?

8 Rue Jean Baptiste Dumay, 75020, Paris, métro Belleville / Père Lachaise

L’ANTICAFÉ :

Anticafé

C’est un café coworking. On peut le trouver un peu partout dans Paris, il y en a un au sein de la Station F.
Pour y accéder il faut payer à l’heure passée.

Un bon endroit pour travailler seul ou en groupe, on peut même y réserver un espace à l’écart.

Le fait de payer sous forme de forfait implique qu’il y a des boissons et snacks à volonté, mais également une bonne connexion de wifi ainsi que pleins d’autres choses bien utiles.
L’ambiance studieuse, mais décontracté donne un plus à cet endroit.

Fourchette de prix :

5€ l’heure et 25€ la journée (il existe pleins d’autres forfaits)

Comment s’y rendre ?

Il y en a un peu partout dans Paris (Louvre, Beaubourg, République, Olympiades, Station F, etc) du coup, je vous propose d’aller voir celui qui vous convient le mieux sur leur site. 🙂

-> Vous nous avez également proposé deux bibliothèques : la BPI et la BSG.

LA BPI :

BPI

La bibliothèque publique d’information, c’est la bibliothèque qu’il y a au sein du Centre Pompidou. L’entrée à l’arrière du bâtiment te donne accès à plusieurs étages de livres, documents (et pleins d’autres choses). Plusieurs tables sont mises à disposition pour travailler dans le calme.
Une cafeteria est à disposition si tu as un petit creux. Ou, si tu as envie de t’aérer la tête, pourquoi ne pas aller faire un tour dans les expositions ?

Entrée gratuite

Comment s’y rendre ?

19 rue Beaubourg, Paris, 75014, métro Châtelet

LA BSG :

Cerwood

La bibliothèque Sainte-Geneviève est située juste à coté du Panthéon.
Vieille de presque 500 ans, elle est une merveille pour les yeux.
Plus de deux millions de documents y sont conservés, toutes disciplines confondues.
C’est un lieu idéal pour les étudiants, mais également pour des entrepreneurs ou simples visiteurs.

Entrée gratuite mais il faut s’inscrire avant.

Comment s’y rendre ?

10 place du panthéon, Paris, 75005 Métro : Luxembourg (RER 😎 ou Maubert-Mutualité (ligne 10)

— — —

Et voilà, quelques endroits ont été listés pour bien travailler sur Paris, bien sûr, il en existe beaucoup d’autres.

D’ailleurs si vous en avez d’autres à proposer n’hésitez pas à les mettre en commentaire. L’article sera actualisé en fonction de vos suggestions ou de nos découvertes.

1 AVRIL 2019


Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque semaine on partage du contenu gratuit à notre communauté ! Tutoriels, interviews, tips et dernières infos, tout y est !

Flèche droite
Merci, on a bien reçu ta demande ! Tu es maintenant abonné.e à notre newsletter !
Quelque chose n'a pas fonctionné... 
Réessaie un peu plus tard
Ce site utilise des cookies, pour améliorer votre expérience. Pour plus d'information sur notre politique de cookie : cookiepolicy